Les constructeurs automobiles assurent que la technologie sera au rendez-vous pour répondre à la promesse de Nicolas Hulot de mettre fin aux véhicules thermiques en 2040. Mais ils appellent l’État à assumer sa part de responsabilité en déployant les infrastructures nécessaires à cette transformation. Selon France Stratégie, le coût pour la collectivité s’élèvera entre 25 et 35 milliards d’euros pour mettre en place 30 millions de bornes de recharge d’ici 2050.

C’est l’annonce choc du plan climat, détaillé début juillet par Nicolas Hulot : la fin de la vente des voitures thermiques à l’horizon 2040. Mais …

from Ecologie 3.0 http://ift.tt/2tVygEp
via IFTTT

Publicités

Publié par

davidzentao

sound designer, producer and dj, revue de presse 3.0, écologie https://about.me/david.zentao flipboard digital surfer http://www.dailymotion.com/davidzentao